Différents types de volcans




La morphologie des volcans est complexe; elle est la conséquence des diverses éruptions qui se sont succédées dans le temps, lesquelles dépendent des caractéristiques du magma, fluide ou visqueux, et de la forme de la cheminée. On a quand même pu distinguer 4 principaux types de volcans: hawaiien , strombolien , vulcanien et péléen .



Volcan de type hawaïen
Kilauea, Îles Hawaii Dans ce type de volcan, l'essentiel de l'activité se réduit pratiquement à l'émission de coulées de lave très fluide, relativement pauvre en gaz. Les explosions sont peu fréquentes et s'accompagnent de rares projectiles. Les laves coulent dans de nombreuses directions et s'empilent en nappes de centaines de kilomètres de circonférence. Comme le nom l'indique, ce type est surtout présent dans les Iles Hawaii, c'est-à-dire le Mauna-Loa et le Kilauea. Des volcans semblables sont aussi présents en Islande, mais leurs dimensions sont beaucoup plus modestes.
Volcan de type strombolien
Stromboli, Îles Lipari au nord de la Sicile Ce type de volcan se caractérise par des laves un peu moins fluides que le type précédent. Cette viscosité plus élevée cause l'accumulation de gaz sous pression. Des explosions parfois assez violentes projettent divers matériaux solides dont les couches alternent avec quelques coulées de lave solidifiée. Le cône volcanique, dont la pente atteint 30 45, s'exhausse lentement et se trouve sillonné de ravines o s'épanche le magma en fusion.
Volcan de type vulcanien
Vulcano, Îles Lipari au nord de la Sicile Des éruptions très violentes avec des explosions de gaz entraînant d'assez grandes quantités de matériaux solides caractérisent ce type de volcans. Les laves sont très visqueuses, causant de grandes accumulations de gaz sous-pression. Souvent, après une période d'activité, la cheminée est bouchée par une croûte de lave durcie, sous laquelle s'accumulent gaz et lave. Parfois, le magma trouve une issue par des cheminées adventives mais, le plus souvent, une violente explosion fait sauter l'ancien cratère, créant ainsi une vaste dépression (appelèe "caldeira") où s'édifie un nouvel appareil. Cette dépression peut aussi être causée par l'effondrement de la chambre magmatique, suite à une diminution de la pression dans celle-ci.
Volcan de type péléen
Montagne Pelée, Martinique L'origine de ce nom est due à l'éruption de la montagne Pelée en 1902, en Martinique. Cette catastrophe débuta par l'apparition brutale d'une nuée ardente, énorme masse de gaz surchauffés et de cendres, échappée d'une fissure ouverte sur le flanc du volcan. Il se produisit alors une explosion d'une violence inouïe. En quelques minutes, la ville de St-Pierre fut anéantie avec ses 30 000 habitants. Après l'éruption, la lave très visqueuse forma un dôme au-dessus du cratère, dôme sur lequel d'éleva une sorte d'obélisque. Ce dernier atteignit 476 mètres de haut avant de s'écrouler peu peu, ruiné par l'érosion. Les édifices rocheux correspondant à ce type sont surtout formés de produits solides mélangés à des fragments de roches arrachés aux parois de la cheminée.